Les fêtes de l’insignifiance : vers un monde en crise

C’est le titre d’un article dont je mets le lien ici. Dire que je suis d’accord avec ce qu’écrit l’auteur est un euphémisme. Oui, il est clair que la situation est grave mais nous vivons une sorte de schizophrénie collective. Nous sommes presque tous d’accord pour dire que le monde court à sa perte, mais nous ne faisons rien pour y remédier. Nous sommes presque tous écologiques, mais nous n’hésitons pas à consommer voire à surconsommer. A acheter pour le plaisir d’acheter même si au fond ce que nous achetons n’est pas essentiel tout en pensant et en disant que le dérèglement climatique a des conséquences catastrophiques. Nous sommes presque tous d’accord pour changer de système économique, mais on parle et on entend parler que de croissance et de rendement sans réaliser que cette logique nous conduit vers une mort certaine.

Laisser un commentaire

Merci pour votre commentaire 🙂

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de